Conseils pour débouche un wc

Single image

Comment rester au chaud sans se ruiner ?

Nous cherchons tous des astuces efficaces pour ajuster au mieux notre consommation de chauffage. S’il est désagréable de vivre dans des pièces peu chauffées l’hiver, bien chauffer sa maison ou son appartement peut vite faire grimper sa facture de chauffage. Vous voulez savoir comment vous chauffer pas trop cher ?

 

Les astuces pour bien se chauffer sans se ruiner !

  • Un thermostat toujours bien réglé !

    La 1ère chose à faire pour ne pas voir ses factures de chauffage grimper est de chauffer chaque pièce comme il faut.

    Ainsi, les pièces de vie peuvent être chauffées à 19°C (une température suffisante), tandis que la chambre peut l’être à 16 ou 17° sans nuire à la qualité du sommeil, bien au contraire !

    Si vous vous absentez longtemps, ayez le réflexe de baisser le radiateur. Si votre logement est équipé d’un thermostat central, vous pouvez programmer des moments où le chauffage fonctionnera normalement (à 19°C) lorsque vous êtes chez vous, et d’autres où il sera en mode économie (à 16°C par exemple) la nuit ou lorsque vous vous absentez (enfants dans leurs établissements scolaires et parents au travail, par exemple).

    Et oui : baisser d’1 degré la température permet d’économiser 5 à 10% d’énergie !

  • Des sources de chaleur optimisées

    L’hiver, il y a plusieurs sources de chaleur pour un logement. Les radiateurs sont les plus évidents : dégagez-les en enlevant les meubles qui auraient été positionnés devant et en retirant tout élément qui pourrait les recouvrir. Ainsi, la chaleur se diffusera mieux.

    Une autre source de chaleur est le soleil : gardez vos volets et rideaux ouverts dès qu’il brille afin de chauffer à moindre coût votre logement. A l’inverse, dès la tombée de la nuit et lorsque vous vous absentez plusieurs jours, fermez vos volets, stores et rideaux afin de garder la chaleur emmagasinée.

    Enfin, des pièces sont plus chaudes que d’autres, comme la cuisine (si la chaudière s’y trouve, lorsque vous faites à manger) : pensez à laisser les portes intérieures ouvertes pour que l’air (plus chaud) circule dans tout votre appartement et vous procure une impression de bien-être !

  • Thermostat d’Ambiance

    L’accessoire le plus utilisé pour arriver à contrôler la température de votre maison ou de votre appartement est un thermostat d’ambiance. C’est lui qui va vous permettre de vous chauffer sans dépasser la bonne température chez vous.

Single image

Quelle chaudière choisir ?

Il est temps de réfléchir à des systèmes performants et économiques de chauffage central qui sauront vous faire apprécier votre chez soi. Si le chauffage de votre logement ne vous convient pas, changer la chaudière semble être la solution indiquée.
Mais comment choisir une chaudière qui vous conviendra ? En effet, l’offre est devenue bien vaste ces dernières années, chaque modèle ayant ses propres mérites. Et de plus, il faut vous assurer de faire des économies sur vos factures et non sur votre confort.
Quelle Energie a donc mis en place un comparatif des différents systèmes de chaudière afin de vous éclairer dans votre décision.

 

  • La chaudière au gaz

    Il existe deux types de chaudières au gaz : celles fonctionnant au gaz naturel et celles alimentées au gaz propane. Si votre logement est raccordé au gaz de ville, il est alors recommandé d’opter pour la première solution de chauffage car cela ne requiert aucun stockage pour le combustible et vous aurez la possibilité de réaliser davantage d’économies d’énergie.
    Il faut noter aussi que les chaudières au gaz n’ont besoin que de très peu d’espace et permettent, à condition d’opter pour un modèle de chaudière mixte, d’assurer à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Enfin, les nouveaux modèles de chaudières au gaz offrent un rendement supérieur à 95 % pour un coût d’installation moins onéreux que les autres types de chaudières (bois, fioul, électricité).

  • Chaudière condensation fioul

    Contrairement à une chaudière à fioul classique, la chaudière condensation fioul récupère une partie de la chaleur des fumées de combustion avant qu’elles ne s’évacuent. Elle peut être raccordée à l’ensemble des systèmes de chauffage fonctionnant à base d’eau chaude, à condition d’être équipée d’une cuve pour le stockage du combustible. C’est par un système innovant, la condensation des fumées de combustion, que la chaudière sera plus performante, ce qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie.

  • La chaudière électrique

    Bien que pratique, la chaudière électrique est la solution de chauffage la moins conseillée pour réaliser des économies d’énergie. En effet, ce type d’appareil est très gourmand en électricité, une source d’énergie peu écologique et l’une des plus chères du marché (à moins de la produire soi-même en autoconsommation). Toutefois, les chaudières électriques offrent un excellent confort thermique et un coût d’achat avantageux (environ 1 000 € pour une habitation de 100 m²) par rapport aux autres systèmes de chauffage.

  • Chaudière bois

    La chaudière bois a un fonctionnement manuel car son alimentation est effectuée par son utilisateur. Cela peut être contraignant, mais elle est la chaudière la plus économique grâce au coût très avantageux des bûches de bois. Les bûches brûlent dans la chaudière et les calories sont transmises du générateur aux émetteurs de chaleur (radiateur ou plancher chauffant). La chaudière bois peut également produire de l‘eau chaude sanitaire par l’intermédiaire d’un ballon de stockage. Le chauffage au bois revient à la mode et semble avoir un long avenir.

Single image

Tout savoir sur le métier de plombier

Le rôle d’un plombier ou installateur sanitaire est de faire arriver l’eau potable et le gaz jusqu’aux équipements qui en font usage. Il calcule les volumes et les débits, dessine le réseau qu’il va mettre en place, prépare les tuyauteries et les canalisations d’arrivée et de sortie. Une fois l’installation terminée, il effectue la mise en fonctionnement puis les réglages. Il peut aussi faire de l’entretien-maintenance et de la mise aux normes.

 

Description métier

Le plombier ou installateur sanitaire travaille d’après les plans qui lui sont fournis.

Il trace le parcours des canalisations le long des murs et des cloisons. Il façonne la tuyauterie en coupant des tubes aux dimensions désirées. Il les soude les uns aux autres ou les relie à un appareil de chauffage ou à un équipement sanitaire, par exemple. Il vérifie le bon fonctionnement du système et l’absence de fuites.

Il installe des appareils sanitaires, des radiateurs, des chaudières aux endroits les mieux adaptés à leur utilisation. Il assure le réglage et l’entretien de toutes ces installations. Il effectue également de nombreux dépannages et réparations au domicile des particuliers.

Le plombier travaille le plus souvent sur un chantier, à l’abri des intempéries. Selon l’importance des travaux, il travaille seul ou en équipe. Le métier de plombier nécessite une bonne condition physique car ce dernier opère souvent dans des postures inconfortables et transporte parfois des charges lourdes. Il peut être conduit à travailler le samedi et certains jours fériés souvent dans l’urgence.

Le plombier exerce son activité en tant que salarié dans une entreprise de plomberie sanitaire ou du bâtiment ou dans une entreprise proposant diverses spécialités : couverture, thermique, zinguerie, sanitaire, climatique…. C’est une des spécialités les plus demandées dans le bâtiment. Il existe plus de 63 000 entreprises de plomberie en France.

Il peut travailler à son compte comme artisan-installateur ou dépanneur.

Single image

Les différentes pannes de chaudière

Panne de chaudière ? Confiez votre appareil à un spécialiste. Les chaudières sont des appareils complexes mais très sécurisés, prévus pour se mettre en sécurité dès qu’ils rencontrent un problème. Cependant, une panne de chaudière est un incident pour lequel, il est fortement recommandé de s’adresser à un plombier-chauffagiste. Petit tour d’horizon des différentes pannes de chaudière.

  • La panne totale

    Elle peut être due à un problème dans le réseau électrique, un faux contact, des câbles abîmés, un moteur défectueux ou une mauvaise alimentation en eau ou en gaz.

  • La panne de chauffage

    Elle peut être causée par une mauvaise position de l’interrupteur, un problème de programmation, de thermostat ou de circulateur.

  • Une fuite

    L’explication est à chercher du côté d’une mauvaise étanchéité du clapet d’allumage, d’un condensateur ou d’un joint.

  • Un bruit anormal au niveau de la chaudière

    Un bruit est souvent le premier avertisseur d’une panne. Le bruit peut provenir de l’ébullition de l’eau contenue à l’intérieur du ballon de la chaudière.

  • Arrêts intempestifs

    L’appareil de chauffage fonctionne et s’éteint subitement sans raison, puis se remet en route et s’arrête à nouveau. Les causes de ce type de panne de chaudière sont diverses, il est fortement recommandé d’appeler un professionnel pour détecter l’origine et apporter une solution adaptée.

  • La corrosion

    Elle est souvent due au traitement de l’eau utilisée qui abîme les circuits de chauffage. Une mauvaise qualité d’eau peut provoquer une corrosion voire une obstruction des tuyaux. De même un tirage trop faible ou trop fort, peut provoquer des dysfonctionnements, des pannes et l’apparition de fumées.